Eddie Hearn est prêt à négocier équitablement pour Joshua-Wilder ou Joshua-Fury

Depuis la fin de l’ère Klitschko, la catégorie des poids lourds tournent principalement autour de trois noms.

Le premier est Tyson Fury, qui, en ayant battu l’ukrainien en 2015, est devenu champion WBA, WBC, IBF des poids lourds. Le second est Deontay Wilder, champion WBC incontesté depuis 2015. Et le dernier est Anthony Joshua, ayant également vaincu Klitschko en 2017. Joshua détient actuellement les ceintures WBA, WBC et IBF des poids lourds.

Alors que la logique des choses voudrait voir des oppositions entre ces boxeurs, les promoteurs ne semblent pas être de cet avis. Pour l’instant, nous n’avons eu qu’une opposition entre Fury et Wilder en décembre 2018. Le revanche arrivant pour le 22 février prochain.

De plus, un combat de réunification entre Wilder et Joshua est très attendu par les fans. Les deux combattants se disputant le règne de la catégorie. Mais si ce combat ne voit pas le jour, c’est surtout pour des raisons économiques. En effet, Eddie Hearn, promoteur de Joshua, proposait un deal 60-40 à Wilder (pourcentages de redistribution des revenus de l’éventuel combat). L’américain ayant refusé cet accord, Hearn s’est ensuite tourné vers Fury qui a également décliné l’offre.

Mais aujourd’hui, les choses semblent bien avoir changé du côté d’Eddie Hearn qui a déclaré:

Beaucoup de choses ont changé, soyons honnête. Il y a un an, Fury ou Wilder ne faisaient pas un dixième de ce que Joshua faisait. Joshua était invaincu, il avait quatre ceintures (note BoxingGazette: la ceinture IBO est comptabilisée ici). Il était clairement le roi de la catégorie. J’ai proposé à ces deux là un deal 60-40, c’était le deal le plus généreux que je pouvais leur faire. Et les deux voulaient un 50-50 mais j’ai refusé.

Les choses ont aussi bien changé de leurs côtés. Fury à la WWE (note BoxingGazette: la popularité de Tyson Fury a énormément évolué outre-atlantique), Fury qui a battu Wilder la première fois. On a vu Wilder mettant KO Ortiz et Breazeale de manière spectaculaire.

Personnellement, je ne pense pas qu’ils méritent un 50-50 mais maintenant je peux entendre leurs arguments. […] Mais ce n’est pas ma décision, c’est la décision d’Anthony Joshua. J’ai dis à Joshua que le seul moyen de réaliser ce combat était avec un 50-50.

Celui qui méritera le contrat 50-50 sera le gagnant de Wilder-Fury.

Cette déclaration semble être une réponse directe à l’annonce d’hier, où le promoteur de Fury a évoqué le souhait de voir un troisième combat entre Fury et Wilder à l’été 2020, écartant alors Joshua de leurs affaires.

A propos DS Boxing Gazette 107 Articles
Bonjour à tous. Je vous partage les actualités liés à la boxe chaque jour. Ce sport est ma passion.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.